Logo Espace Proactif

La résistance est futile, l'économie mondiale s'envole en fumée

Martin Prescott23 mars 2020

Pourquoi y a-t-il une partie de moi qui se réjouit des conséquences de la pandémie en cours malgré la souffrance de plusieurs ?

Est-ce mon égo qui est fier d’avoir finalement raison après tant d'années à partager une opinion divergente contre vents et marrées ? Possible, mais je ne le crois pas. Lorsque j’enseignais à mes étudiants comment négocier et spéculer sur les marchés boursiers, je mettais l’accent sur l’importance de reconnaitre le comportement émotionnel des acteurs du marché pour déterminer les mouvements futurs et les tendances.

Voyez-vous, l’investisseur maintient le même comportement émotionnel dans les marchés boursiers que dans son quotidien.

Pourquoi ce parallèle aujourd’hui ?

Soyons honnêtes, que devient la collectivité dont nous faisons partie depuis les dernières années ? Évaporation de valeurs fondamentales, narcissisme, surconsommation, négligence, division, individualisme et j’en passe.

Maintenant, que sont devenus les marchés boursiers depuis les dernières années ? Corruption, surévaluation, manipulation des cours, délits d’initiés, cupidité, fraude, etc. Si nous analysons froidement le contexte économique aujourd'hui suite aux décisions prises par les gouvernements et banques centrales, deux finalités se présenteront à nous.

La mort rapide (arrêt complet des marchés boursiers, fermetures des banques, effacement de la dette et évaporation de l'épargne) ou la mort lente (poursuite de l'impression monétaire jusqu'à l'hyperinflation). Rassurez-vous, dans les deux cas, il y aura résurrection.

Il s’agit ici d’un changement complet de paradigme. Non seulement au niveau économique, mais aussi au niveau comportemental collectif.

L’être humain est inconfortable devant l’inconnu et résiste donc fortement aux changements forcés. Alors que la majorité prie actuellement pour un retour à la normale le plus rapidement possible, il est évident que les pertes d’emplois et les fermetures de sociétés se poursuivront malgré l’espoir et les prières de plusieurs. Les mesures mises en avant se révéleront être inefficaces ; le taux d’endettement élevé et le manque de liquidités sont les raisons principales qui feront couler plusieurs navires.

Vous constaterez qu’il en est de même au niveau individuel. Nous devons accepter qu’à partir de maintenant, que nous soyons en accord ou non, notre vie ne sera plus jamais la même. Ceux qui résisteront longuement aux changements en cours souffriront davantage. La résilience et l'adaptation seront les facultés qui joueront un rôle positif important pendant la transition.

Chassez le naturel, il revient au galop.

Après des années vécues dans l’excès, l’abondance et l’exubérance, nous voilà simplement confrontés au retour de bâton. Cette crise qui sévit actuellement n’est pas une simple correction, il s’agit de la fin d’un cycle. La fin d’un comportement collectif. Il faudra réapprendre à vivre dans un univers économique et un environnement social complètement différent.

Qu’il s’agisse d’un virus, d’un tremblement de terre, ouragan ou autre phénomène, cette transformation imposée est l'opportunité pour créer l’entraide, le rapprochement familial, le retour vers l’amour après la haine, la paix après le chaos. D'où mon acceptation de la souffrance, pour l'avènement d'un monde meilleur.

Pour ce qui est des marchés financiers, il est évident que cette correction a causé des dommages sévères sur les différents paliers générationnels. Plusieurs seront tentés au fil des prochaines semaines de saisir au vol le couteau qui tombe. Ils seront guidés par la cupidité ou le besoin urgent de "se refaire", particulièrement après les pertes accumulées depuis les dernières semaines.

La pression sera très forte de vouloir retourner vers les marchés pour saisir les actions à prix escompté.

Ces positions seront risquées alors que le grand nettoyage ne sera toujours pas terminé. Cette épuration inévitable sera achevée lorsque la confiance des investisseurs sera complètement épuisée. D'ici là, pour le bénéfice de nos abonnés proactifs et nous-mêmes, nous poursuivons nos recherches pour assurer nos prises de décisions en cette période de transition.

Après tant d’années dans l’excès et la surévaluation, les investisseurs échaudés chercheront à investir dans les entreprises ayant uniquement des bilans sains, des dirigeants intègres et une vision reflétant leur valeur. Le retour vers l’analyse fondamentale.

Je me fais le plaisir de vous rappeler que l’analyse fondamentale, c’est notre expertise.

Vous désirez connaître nos stratégies, opinions et secteurs de prédilection en préparation pour ces changements ? Joignez-vous à nous maintenant !

Voici notre proposition pour vous.

Martin Prescott

Il ne s'agit pas de conseils financiers, seulement mon opinion.

Dans la même catégorie

Ailleurs dans l'espace proactif

magnifiercross